Jusqu’à mon infarctus, l’idée d’un exercice physique quotidien ne m’aurait jamais traversé l’esprit. Toute ma vie j’avais suivi le conseil de Churchill : Jamais de sport !   Mais j’ai fini par découvrir la nécessité de la pratique quotidienne du vélo et des séances de maintenance cardiovasculaire  que propose l’ARCV deux fois par semaine. L’exercice solitaire ne suffit pas : il faut y ajouter la stimulation de la gymnastique en groupe, dans une atmosphère d’amicale camaraderie.  Cardiaque converti à l’exercice physique, je puis dire sans mentir que je me porte mieux qu’avant !

Guillaume Chenevière – Genève 2017